Si dans notre imaginaire Noël se passe au coin du feu, du foie gras et une dinde sur la table, il n’en va pas de même pour tous les pays du monde. En effet, cette fête aux origines chrétiennes, symbole d’un moment de partage et d’amour n’est pas partout le cliché du film « Love Actually ». Tout le monde ne chantera pas « All I want for Christmas is you » sous la neige cette année encore. Donc, puisque les traditions liées à cette période de Noël différent selon les endroits du globe, nous vous en proposons un petit tour d’horizon. 

 

Grèce 

En Grèce ce ne sont pas les sapins qui sont décorés mais des bateaux. Les bateaux amarrés dans les ports grecs sont illuminés mais chaque maison a aussi son propre bateau de Noël. La tradition grecque veut aussi que l’on chasse les mauvais esprits en agitant dans toutes les pièces de la maison un bouquet de basilic et un crucifix imbibés d’eau bénite, avant l’arrivée de Saint Basile qui apporte les cadeaux le 1er janvier.

 

Bateau de Noël grec (source: WikiCommons)

Bateau de Noël grec (Image Templar52 / Licence CC )

 

Australie 

Si en Europe chacun a ressorti son plus beau pull en laine, les australiens, eux, ont revêtu leurs maillots de bains et sont prêts à surfer avec le père Noël.

Environnant les 30°, la température est propice aux plats frais, remplaçant, pour beaucoup, la traditionnelle dinde rôtie. Là bas, la viande froide et le poisson sont à l’honneur. Et pour satisfaire la forte demande à cette période, le marché aux poissons de Sydney reste ouvert deux jour en continu, la veille du jour J. Les rues sont toutefois décorées et le sapin est orné de guirlandes comme en Europe ou aux États-Unis.

 

Inde

Pour ce qui est des décorations, l’Inde habille aussi ses arbres de guirlandes et boules de Noël, même si à la différence de nos sapins, ce sont les manguiers et les bananiers qui sont décorés pour l’occasion. La fête se fait en plein air et là-bas, Noël est un jour férié appelé « Ba Din » (« grand jour »).

 

Espagne 

Contrairement aux anglais qui ouvrent leur « Crackers » lors du repas de Noël, les Espagnols, eux, attendent le 6 janvier avant d’ouvrir leur cadeaux. Cette date symbolise l’arrivée des Rois Mages à Jérusalem, le jour de l’offrande de la myrrhe, encens et l’or. Beaucoup d’entre eux assistent tout de même à la messe de Noël le 24 décembre au soir et se réunissent en famille.

 

Portugal 

Si la morue des portugais est un monument national, le jour de Noël elle est servie de la manière la plus simple possible, sans luxure. Mais ce repas simple est compensé par la présence de 13 desserts; autant de convives présents durant la Cène, dernier repas de Jésus.

 

La Pologne 

Les festivités démarrent lorsque les enfants voient la première étoile apparaitre dans le ciel. On sort alors l’ « opłatek » (pain similaire à l’hostie) est souvent très garni et partagé entre les convives aux repas de Noël. En le partageant, les membres de la famille échangent leurs vœux pour l’année à venir. Et comme au Portugal, le nombre de plats présents à table est important puisqu’il constitue le nombre d’apôtres.

 

Suède

Dans ce pays, selon une tradition, c’est le Julbock qui apporte les cadeaux de Noël. C’est un bouc en paille, tressé par les enfants le soir de Noël, qui s’envole au pays des cadeaux pour les ramener sous le sapin. En attendant qu’il revienne, le glogg est bu. Ce vin chaud épicé, préparé une semaine à l’avance est très apprécié par les plus grands en Suède.

 

"Julbock" ou chèvre de Noël (source: WikiCommons)

“Julbock” ou chèvre de Noël (source: WikiCommons)

 

 

Avec ces écarts de températures et de traditions, le père Noël a donc tout intérêt à prévoir la doudoune et le maillot de bain la nuit de Noël s’il veut être prêt à affronter tous les temps.

Valentine Bette–Girault