Un milliardaire australien a fondé une discrète communauté Jedi dans un ranch australien.


Des fans de Star Wars rejouant un combat au sabre laser (Photo licence CC: Official star Wars Blog)

Des fans de Star Wars rejouant un combat au sabre laser (Photo licence CC: Official Star Wars Blog)

Les films Star Wars sont devenus, depuis des années, un véritable phénomène de société. Devenue culte pour des centaines de milliers – si ce n’est des millions – d’aficionados partout dans le monde, la saga de science-fiction créée par George Lucas a été l’inspiration de nombreux livres, séries, campagnes de publicité, produits dérivés…  Et même un nouveau courant philosophique appelé le Jediisme.

Propulsé par par une campagne de mails lors de recensements dans des pays comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, un nouveau phénomène a vu le jour en 2001 quand des dizaines de milliers de personnes se sont déclarées comme appartenant à l’ordre Jedi. S’en est suivi la naissance de quelques groupes se revendiquant de la philosophie du jediisme. En Écosse, le phénomène a pris une telle ampleur que l’Église libre d’Écosse a récemment exprimé sa crainte de voir des chevaliers Jedi obtenir l‘autorisation de célébrer des mariages.

Le rêve fou d’un milliardaire australien

Robbie Flounder, un milliardaire australien ayant fait fortune grâce à des mines d’or, s’inscrit pleinement dans ce phénomène. En mars 2011, il a acheté un grand terrain dans le Sud-Ouest australien pour y construire un ranch un peu spécial. En effet, ce vaste espace de près de 1000 ha, entouré d’une double clôture électrique et de fils barbelés, accueille un centre d’entraînement pour Jedi.

Robbie Flounder s’est proclamé maître Jedi et a recruté, par le biais de divers forums sur Internet, une trentaine de Padawans (NDLR: nom donné aux apprentis Jedi) d’origines et d’âges très variés. Les membres de la communauté consacrent leur temps à l’étude du Code Jedi, à la méditation et au perfectionnement du maniement des sabres laser (en utilisant des répliques en plastique). Ils affichent l’ambition de pouvoir à terme fonder de telles communautés partout dans le monde et ainsi être des garants de la paix mondiale et, d’ici quelques siècles, intergalactique.

Le fondateur de la communauté est prêt à de grandes dépenses pour assurer la concrétisation de son rêve. Il s’est ainsi payé les services de plusieurs chercheurs disposant de laboratoires ultramodernes pour développer les technologies apparaissant dans les films de la sage Star Wars. Pendant qu’un expert en robotique – assisté d’un ancien professeur de MIT se spécialisant dans le domaine de l’intelligence artificielle – s’attelle à la fabrication de divers droïdes,  une équipe de chercheurs travaille à la création de sabres laser. Un micro-biologiste a même été recruté pour tenter de prouver l’existence de midi-chlorians, des organismes qui, si l’on en croit les films de George Lucas, vivraient dans chaque cellule vivante et serviraient de vecteurs à la Force, un puissant champ énergétique qui serait généré par tous les êtres vivants.

Une influence croissante

La communauté ne manque pas de faire réagir. Les autorités locales avouent avoir été dans un premier temps amusées par les projets de Robbie Flounder, considéré comme un doux-dingue, un excentrique avec de l’argent à jeter par les fenêtres. Son ambition affichée de créer une organisation chargée de faire régner la paix commence toutefois à susciter certaines inquiétudes au sein de la police locale depuis la découverte des recherches effectuées sur le ranch en matière d’armement laser.

“Au départ, son arrivée dans la région nous a beaucoup amusé. Son projet semblait inoffensif et avait l’avantage de fournir du travail à un certain nombre d’entreprises locales, notamment dans le domaine de la construction.” explique le porte-parole de la police locale. “On a commencé à se méfier quand on a appris qu’il voulait inventer de nouveaux types d’armement. Je sais que c’est tiré d’un film, mais les chercheurs qui sont arrivés sont bien réels et sont des experts dans leurs domaines. Nous surveillons cette communauté de très près.”

La renommée de la communauté dépasse le simple cadre local. Elle aurait suscité l’intérêt de J.J. Abrams, chargé de réaliser le prochain épisode de la saga Star Wars aurait eu un entretien avec Robbie Flounder et pourrait effectuer un stage au sein de la communauté pour mieux s’imprégner de la philosophie Jedi. Cette information n’a cependant pas été confirmée, pour l’instant, par les principaux intéressés.

François Fisher