À 35 ans, Caroline Guiela Nguyen nous émeut pendant 3H30 avec sa pièce Saigon, retraçant les répercussions de la colonisation française au Vietnam. Un spectacle bouleversant qui sonne comme un hymne à l’amour en dépit de l’exil et de la guerre.

 

Résultat de recherche d'images pour "saigon theatre caroline media part"

Scène de “Saïgon” © Christophe Raynaud de Lage
http://www.festival-avignon.com/fr/spectacles/2017/saigon

 

Plongé au cœur du petit restaurant vietnamien de Marie-Antoinette, le spectateur voyage entre deux époques clés : 1956 et 1996. Nous sommes au cœur d’histoires de familles bouleversées par les tensions géopolitiques et tiraillées par l’immigration forcée que ces tensions ont engendré. Le rideau s’ouvre, les lumières retracent la nostalgie du lieu : le rose, le bleu ou le jaune nous familiarisent avec ce décor typique de restaurant asiatique. Table et chaise en métal, frigo rempli de bières, scène de karaoké et cuisinette de fortune, le restaurant de Marie-Antoinette traverse les époques en se fondant dans le décor en 1956 à Saïgon, et en perpétuant les traditions vietnamiennes en 1996 à Paris.

 

Il y a donc Hao, jeune vietnamien insouciant qui chantera toute sa jeunesse pour les Français sur la petite scène du karaoké du restaurant. Sa « traitrise » auprès de sa fiancée, le poussera à devoir partir en France, loin, trop loin de sa bien aimée. Il y a aussi Linh, vietnamienne discrète et éprise d’amour pour un soldat Français, qui se révélera trop marqué par la guerre, et provoquera l’émouvante désillusion de la jeune mariée une fois en en France. Il y a aussi Marie Antoinette, (propriétaire du fameux décor qui servira de transition spatio-temporelle) à la recherche de son fils disparu et réquisitionné par les Français en 1939.

Leurs destins vont se croiser, s’entremêler ou se séparer, mais aucun ne vous laissera indifférent. Le minutieux travail du dialogue  bilingue tout le long de la pièce rend l’histoire encore plus frappante. Conversation en Français, difficulté de la langue pour les vietnamiens, ou dialogues sous titrés lorsqu’ils sont en Vietnamien, rien n’est laissé au hasard. Tout prête à accentuer la fracture culturelle et spatio-temporelle entre deux pays et deux langues.

Caroline Nguyen nous concocte un Vietnam tiraillé par l’exil, ou l’inoubliable absence, les voyages sans retour, l’impossible adaptation et l’amour déchiré des familles vous feront couler des larmes à n’en plus finir.

 

Créé à Valence, acclamé au Festival d’Avignon, Saïgon se joue en ce moment à l’Odéon Théâtre de l’Europe du 12 janvier au 10 février 2018, et sera en tournée toute la saison prochaine : au CDN de Rouen, de Dijon, de Valence, Théâtre de la Croix Rousse à Lyon, CDN de Besançon, Théâtre national de Bretagne, CDN de Tours. Une tournée internationale est aussi en préparation.